Eva Tamisier Soprano

Titulaire d'un master en Musicologie à l’Université de Toulouse Jean-Jaurès et d'un master Patrimoine Culturel Immatériel au Centre d'Etudes Supérieures de la Renaissance de Tours, prix de formation musicale et de chant lyrique, Eva se perfectionne auprès de Elena Poesina, Jérôme Corréas et Samuel Crowther en intégrant le Pôle des Arts Baroque du Conservatoire de Toulouse. Elle débute sa carrière en 2015 en interprétant la tragédie lyrique de Francis Poulenc La voix humaine, puis intègre l'ensemble Antiphona comme soprano soliste principale. Spécialiste du baroque languedocien, Eva se produit partout en France et à l’étranger et participe aux enregistrements de l’ensemble, remarqués et récompensés.

Romain Bazola débute l’apprentissage du chant dans la classe de Noémi Rime au Conservatoire de Tours. Après avoir obtenu une licence de musicologie à l’université Paris – Sorbonne et étudié le chant baroque au CRR de Toulouse, il se perfectionne aujourd’hui au sein du Pôle Lyrique d’Excellence - Cécile De Boever. Au cours des saisons précédentes, il a chanté à l’Opéra Comique, à l’Opéra Royal de Versailles, à l'Opéra de Tours et au Festival d’Aix-en-Provence. Il se produit aux côtés d’ensembles tels que Les Surprises (L.-N. Bestion de Camboulas), Marguerite Louise (G. Jarry), Jacques Moderne (J. Suhubiette) ou la compagnie La Tempête (S.-P. Bestion).

Romain Bazola Ténor

Cécile Piovan Mezzo

Cécile Piovan est diplômée du Conservatoire de Toulouse en chant lyrique et en chant baroque sous les enseignements d'Anne Fondeville, Léontina Vaduva, Jean-Philippe Lafont, Daniel Ferro, Andrew Schroeder, Philippe Cassard, Gilles Colliard et Jérôme Corréas. Elle participe à de nombreuses productions en tant que soliste ou choriste, avec le Théâtre du Capitole, l’Ensemble A Bout de Souffle et Les Chants de Garonne, ainsi qu’à des master-class avec Philippe Jaroussky, Monique Zanetti ou encore Aurélia Legay. On la retrouve aussi un peu partout en France, dans le spectacle Lyri-comique « Les Cata Divas » qui désacralise le monde de l’opéra avec audace et autodérision.

Né à Valenciennes, Maxime étudie la musicologie à la Sorbonne, et intègre la classe de chant lyrique du conservatoire du XIVe arrondissement. Il obtient son DNSPM de chant avec mention au sein du Pôle Supérieur de Paris en 2019. De nombreuses parties solistes lui sont confiées, que ce soit dans l'opéra ou l'oratorio, avec le Parlement de Musique, à l'Abbaye de Royaumont et à la Philharmonie de Paris, en passant par la Cathédrale Notre-Dame de Paris ou encore l’ensemble Sagittarius. Différentes formations font appel à ses talents, telles que Correspondances, la Tempête, le Concert Spirituel, Aedes, le Chœur de Chambre de Namur, et le Chœur de Radio-France.

Maxime Saïu Basse

Martin Laskawiec Ténor

Depuis les Petits Chanteurs à la Croix de Bois, Martin Laskawiec rejoint le Chœur & Orchestre Sorbonne Université dirigé par Ariel Alonso puis sa classe de direction de Chœur, la classe de chant lyrique de Sophie Hervé, et le Chœur de chambre Mikrokosmos dirigé par Loïc Pierre dont la vision de l’art choral marquera durablement son rapport au chœur et à la scène. Aujourd’hui dans le Chœur d'Adultes de la Maîtrise Notre Dame de Paris sous la direction d’Henri Chalet, Martin se produit régulièrement en ensemble (Les Temps Dérobés, Egregor Vocal...), en soliste (Messa Di Gloria de Puccini, Les Noces de Stravinsky…) ainsi que sur les planches (rag-opéra d’H. Ducos…).

Emilie Manescau est professeure de chant traditionnel au conservatoire de Tarbes. Après avoir obtenu une licence musicologie à Toulouse II « le Mirail », elle se forme aux musiques traditionnelles auprès de Pascal Caumont, Pierre Boissière, Xavier Vidal et Jean-François Tisnèr et obtient son DEM puis son DE en 2014. Elle se forme en parallèle au chant lyrique auprès d’Anne-Laure Touya, ce qui lui donne une palette vocale et technique multi-facette. Elle se produit dans diverses formations tournées sur les musiques traditionnelles : Daunas de Còr, Compagnie Guillaume Lopez. Voulant élargir sa palette artistique et renouer avec sa technique lyrique vocale, elle décide d’intégrer le Transcontemporain.

Emilie Manescau Mezzo

Olivier Merlin Ténor

Olivier Merlin étudie le chant et le piano au conservatoire de Cergy-Pontoise, en parallèle d’études de droit et de lettres modernes. Il travaille aux productions de chœurs d’opéras, avec le chœur Mélisme(s) pour les Opéra de Rennes, Nantes et Anger, avec la Co[opéra]tive, et l’opéra de Massy, mais aussi dans le répertoire contemporain avec l’ensemble Soli-Tutti, le chœur Nocturnal de Versailles ou l’Insieme UT en Italie. Il se produit avec des ensembles français et étrangers comme le Palais Royal, l’ensemble Cyterra, la Cathédrale américaine de Paris, les Voix Animées. Il est co-créateur du chœur d’hommes des Gentilshommes, et du quatuor A Bocca Chiusa.

Coline Bouton se passionne très tôt pour le chant. Elle obtient un double DEM de chant lyrique et baroque au Conservatoire de Toulouse en 2019. Elle approfondit son goût pour le baroque aux côtés de l'Ensemble Antiphona et attirée par la musique contemporaine, elle fonde le Trio Amarillo. Elle coécrit le spectacle Hardis Blasons Charbons Ardents avec Gabriel Tamalet, une farcissure théâtrale mêlant poésie et chansons renaissantes avec humour et simplicité. Elle prête également sa voix à diverses créations, électroacoustiques, projections, spectacles, toujours curieuse d'aller plus loin dans la palette des couleurs vocales au service de l'expressivité à travers les époques et les styles.

Coline Bouton Soprano

Thaïs Lescoul Soprano

Jeune soprano formée au chant choral depuis l'enfance, Thaïs Lescoul est admise en 2020 au CRR de Toulouse dans la classe de chant lyrique d'Elena Poesina. Elle se perfectionne également auprès d’Alain Buet, Isabelle Poulenard ou Anne Le Bozec lors de masterclasses solistes, et Loïc Pierre durant ses résidences de création. En parallèle, elle obtient une licence de musicologie classique avec mention. Thaïs chante au sein des ensembles Les Conférences Vocales dirigé par Laetitia Toulouse, et l'Atelier d'Oratorio d'Antiphona de Rolandas Muleika. Elle participe aussi à l'enregistrement de pièces et de CDs. Ainsi, son répertoire s'étend encore aux musiques ancienne et contemporaine.

Musicien multi-facettes, Éric Beillevaire est un soliste régulièrement invité à se produire sur les scènes allemandes (Philharmonie Berlin, Konzerthaus Berlin, Opéras de Stuttgart – Cottbus – Potsdam...), mais aussi en coulisse où il accompagne les productions d'opéra en français en tant que « maestro suggeritore » (Staatsopern Berlin, München, Zürich / Théâtres de Bielefeld, Osnabrück, Dessau, Braunschweig...). Il collabore aussi avec le Synagogal Ensemble Berlin, et, en Occitanie, avec Scandicus et Dulci Jubilo. En 2012, il fonde à Berlin l'ensemble vocal à voix d'hommes MConsort. Il dirige le Festival de Puycelsi et Europa Lyrica (bureau de concert / label phonographique).

Eric Beillevaire Baryton-Basse

Timothé Bougon Baryton

Timothé commence le violon traditionnel à 8 ans puis se passionne pour la chanson avant de découvrir le chant lyrique vers l’âge de 15 ans. Au CRR de Toulouse il intègre la classe de chant de Jacques Schwarz et le Pôle des Arts Baroque dans la classe de Jérome Corréas. DEM de chant lyrique, soliste de l’Ensemble Antiphona, il travaille avec l’Opéra du Capitole et l’Opéra Eclaté, ainsi qu’avec plusieurs ensembles de musique ancienne, Tasto Solo, The Strawberry Consort, l’Ensemble les Fulgurants, son groupe de musique traditionnelle Lune de Bière et en solo avec son spectacle 7 Siècles de chansons où il mélange sa passion pour l’éclectisme en s’accompagnant avec divers instruments.

Charles d'Hubert est un chef d'orchestre et contre-ténor formé au Conservatoire de Toulouse auprès de Rolandas Muleïka, puis à l'Orchestre du Capitole avec Sabrie Bekirova et Tugan Sokhiev. Membre de l'Ensemble Antiphona depuis 2011, il se produit dans un vaste répertoire allant de la musique du Moyen-Âge à la création contemporaine. Il est aussi directeur artistique de la Chambre Symphonique de Toulouse, ainsi que d'Estiv'Halles, festival de musique classique et d'arts croisés qui a lieu tous les étés à Revel.

Charles D'Hubert Contre-Ténor

Clément Lanfranchi Ténor

Clément Lanfranchi est un jeune chef d’orchestre et de chœur, continuiste et chanteur d’origine toulousaine. Après des études complètes en piano et direction dans les conservatoires de Toulouse et Montpellier, il se perfectionne notamment aux côtés de Tugan Sokhiev et de l’Orchestre National du Capitole de Toulouse. Passionné par le répertoire vocal depuis toujours, il travaille sa voix dès le plus jeune âge et aborde de façon très approfondie tous les répertoires du grégorien à la musique contemporaine, dans une volonté de restitution fidèle des styles. Depuis plusieurs années, il se produit en tant que soliste ténor (taille en musique ancienne) dans divers ensembles français.

Mathilde débute ses études artistiques avec la comédie musicale, le chant, le piano, la danse contemporaine et le théâtre. Elle s’immerge ensuite dans les musiques improvisées et le jazz vocal à l'École JAM de Montpellier, ainsi qu’à l’Université de Washington à Seattle. Titulaire d’une Licence de musicologie - jazz, d’un Diplôme de Musicienne Intervenante et d'un DEM de direction de chœur au Conservatoire Régional de Toulouse dans la classe de Rolandas Muleika, elle poursuit sa formation en Diplôme d'Etat de direction à l'Institut supérieur des arts de Toulouse. Elle étudie le chant avec Eliette Parmentier et au Conservatoire de Montauban dans la classe de Nicole Fournié.

Mathilde Lavignac Mezzo

François Bourlon Basse

C’est au Conservatoire de Musique des Landes, où il étudie le saxophone depuis l’enfance, que François entend pour la première fois une voix lyrique. Il a 17 ans et c’est une révélation pour lui. En parallèle d’études scientifiques à Toulouse, il apprend la technique vocale et il chante dans divers ensembles toulousains tels qu’Archipels dirigé par Joël Suhubiette, l’Ensemble Baroque de Toulouse dirigé par Michel Brun. Il choisit de se perfectionner en intégrant le Pôle des Arts Baroques du Conservatoire de Toulouse de Jérôme Corréas et Samuel Crowther. Il se produit régulièrement avec l’ensemble Antiphona en tant que soliste et choriste, et il continue de se perfectionner auprès de Claudine Ducret.

Claire Bouyssou découvre la musique par les chants pyrénéens et les polyphonies gasconnes qui ont bercé son enfance. Cette tradition musicale la suivra tout le long de son apprentissage vocal. En septembre 2016, elle entre dans la classe d’Anne Fondeville et de Nicolas Kaïtasov, puis d’Elena Poesina. En 2020, elle fonde avec Maÿlis Arrat le Duo Acrilys qui interprète de l’opéra, des balades provençales et médiévales, des chansons gasconnes, catalanes et aragonaises revisitées ou composées spécialement pour leur formation. Leur programme s’étend jusqu’aux chansons d’après-guerre et de cabaret, notamment avec le compositeur Kurt Weill, qu’elles affectionnent tout particulièrement.

Claire Bouyssou Soprano

Crédits photos : Dossier : © Jean-Elie Eftekhari, Eva Tamisier : © Dominique Viet, Clément Lanfranchi : © Christophe Ferrand Le Studio, Martin Laskawiec : © Blaise Solente, Romain Bazola : © Julie Cherki, Thaïs Lescoul : © PeterBut, Emilie Manescau : © Johan Gaspar, Claire Bouyssou : © Sylvain Gelineau Photographism, Olivier Merlin : © V. Arbelet, Maxime Saïu : © Frédéric Bony